Logiciels et astuces

Luc Didry. Licence CC-BY-SA
Entre l’Australia et la South América, dans l’océan South Pacific : l’atoll de Pom Pom Galli.
Le narrateur de la Classe américaine

1 Éditer un fichier

Que votre éditeur favori soit vim, nano, emacs ou autre, il faut vous assurer :

  • de connaître ses commandes (aller à la ligne X, faire un chercher/remplacer, réindenter)
  • de savoir activer la coloration syntaxique. Ça paraît superfétatoire, mais c’est essentiel car cela vous permet de vous repérer plus rapidement dans le fichier voire de détecter des erreurs de syntaxe.

Il est nécessaire de connaître son éditeur pour être efficace.

Pour vim, vous pouvez lancer vimtutor qui vous fera passer par des exercices pour vous familiariser avec vim. Le site VimCasts regorge de tutoriaux et d’astuces.

2 Les processus

2.1 htop

htop permet de lister les processus, rechercher un processus, tuer des processus, trier les processus selon différents critères…

Il affiche également des informations sur le système : occupation mémoire, utilisation des processeurs, charge du système, etc.

Pour n’afficher que les processus de l’utilisateur foo, faites htop -u foo.

Voir https://peteris.rocks/blog/htop/ pour comprendre les informations fournies par htop.

2.2 kill

La commande kill permet d’envoyer un signal à un processus. On peut indifféremment utiliser le n° ou le nom d’un signal pour l’utiliser. Ainsi kill -9 <PID> est normalement équivalent à kill -KILL <PID>.

Pour être bien certain du signal envoyé, il est préférable d’utiliser son nom : tous les signaux n’ont pas un n° attribué de façon certaine.

Voir https://en.wikipedia.org/wiki/Unix_signal#POSIX_signals pour la liste des signaux POSIX.

2.3 killall

killall est le petit frère de kill. Il permet d’envoyer des signaux aux processus sans connaître leur PID, juste avec leur nom.

Comme killall peut ratisser large, il vaut mieux lui préférer le couple pgrep / pkill.

2.4 pgrep / pkill

pgrep permet de rechercher parmi les processus, pkill permet d’envoyer un signal aux processus avec la même syntaxe de recherche que pgrep.

# Rechercher un processus par son nom
pgrep nom
# Rechercher un processus par l’intégralité de sa ligne de commande
pgrep -f nom
# Rechercher un processus par son nom, appartenant à l’utilisateur foo
pgrep -u foo nom
# Afficher le nom du processus en plus de son PID
pgrep -l nom
# Afficher la ligne de commande complète en plus de son PID
pgrep -a nom
# Envoyer le signal SIGTERM aux processus correspondants à la recherche
pkill SIGTERM nom

2.5 lsof

lsof permet de connaître le ou les processus utilisant une ressource.

# Qui utilise /home/foo ?
lsof /home/foo
# Qui utilise /dev/sda ?
lsof /dev/sda
# Qui utilise le port 80 ?
lsof -i :80

3 Les logs

3.1 multitail

multitail permet de suivre les modifications d’un ou plusieurs fichiers à la manière d’un %%tail -f%% mais est bien plus souple d’usage.

# Lire plusieurs fichiers
multitail mail.log kern.log
# Filtrer les lignes affichées d'un fichier selon une regex
multitail -e regex mail.log kern.log
# Filtrer les lignes affichées de \*tous\* les fichiers selon une regex
multitail -E regex mail.log kern.log

Une fois multitail lancé, un grand nombre de raccourcis claviers permet de le manipuler :

  • Entrée : Affiche une ligne rouge avec l’heure et la date sur chaque fenêtre d’affichage de fichier (utile pour se donner un repère avant un test générant des logs)
  • O (la lettre o en majuscule) : Efface l’affichage de toutes les fenêtres
  • / : Effectue une recherche dans toutes les fenêtres
  • b : Permet de revenir en arrière sur une fenêtre
  • F1 : affiche l’aide, avec tous les raccourcis claviers

3.2 goaccess

goaccess va analyser en temps réel les logs d’un serveur pour fournir des statistiques.

On pourra alors voir rapidement quelle est l’adresse IP qui se connecte le plus, quelle est la page la plus visitée, etc.

4 La veille technologique

Non, passer du temps sur LinuxFR ou sur le Journal du hacker n’est pas du temps perdu, quoi qu’on en dise. Il est en effet important d’effectuer une veille technologique régulière afin de découvrir de nouvelles technologies, de nouvelles astuces ou d’être averti de nouvelles failles de sécurité.

Votre meilleur ami pour cette veille sera un lecteur de flux RSS. En effet, un lecteur de flux a cet immense avantage sur les réseaux sociaux d’être asynchrone : partez en vacances deux semaines, revenez, et lisez tout ce que vous avez loupé (essayez un peu de faire avec Twitter : impossible). Vous pouvez aussi généralement le configurer pour qu’il vous envoie un résumé par mail de vos flux RSS… parfait quand on le couple à la liste de discussion des autres administrateurs systèmes !

Attention : les réseaux sociaux comme Twitter peuvent aussi être utiles, de par leur propension à propager (très) rapidement l’information. Le revers de la médaille est qu’il faudra bien vérifier la véracité de la-dite information.

5 SSH

5.1 Concierge

SSH fonctionne bien de base, mais avoir un fichier de configuration SSH améliore grandement les choses.

Exemple : votre identifiat sur votre machine locale est rim, mais rimd sur la machine mavrick.chatons.org. Pour vous connecter, vous lancez la commande ssh rimd@mavrick.chatons.org

Avec un fichier de configuration ssh (~/.ssh/config) contenant

Host mavrick
    HostName mavrick.chatons.org
    User rimd

vous pourrez vous connecter avec un simple ssh mavrick,

Avec quelques serveurs, la gestion de ce fichier ne pose pas de problème, mais on s’aperçoit, au fur et à mesure que l’on a plus de serveurs à gérer que cela devient une plaie. C’est là qu’intervient concierge.

concierge permet de gérer son fichier de configuration avec un langage de template.

On pourra donc écrire

{% for i in ('dorone', 'khais') %}
Host {{i}}
    HostName {{i}}.chatons.org
    User rimd
    IdentitiesOnly yes
    IdentityFile /home/%u/.ssh/id_chatons
{% endfor %}

{% for i in ('gohan', 'diren') %}
Host {{i}}
    HostName {{i}}.perso.org
    User rim
    IdentitiesOnly yes
    IdentityFile /home/%u/.ssh/id_perso
{% endfor %}

Ce qui créera des entrées dans le fichier de configuration SSH pour les serveurs dorone, khais, gohan et diren.

Voir https://github.com/9seconds/concierge pour l’installation de concierge.

5.2 Mssh

mssh, disponible habituellement dans les dépôts de votre distribution préférée, vous permettra de lancer plusieurs connexions SSH en même temps. La fenêtre contiendra autant de terminaux que de connexions SSH. Les commandes tapées seront envoyées à tous les terminaux en même temps (il est possible de n’envoyer la commande que sur un seul serveur ou de “désactiver” certains serveurs.

mssh est très utile pour effectuer des tâches simultanément.

On lance mssh ainsi : mssh gohan diren

6 Confort visuel

6.1 redshift

redshift, lui aussi généralement dans les dépôts, ajuste la température de votre écran en fonction de l’heure. L’idée est de rougir graduellement l’écran afin d’éviter la fatigue visuelle due à la lumière bleue de votre écran.

7 Confort dans le terminal

7.1 bash-completion

Activer l’utilisation d’une complétion avancée des commandes se fait dans Debian en décommentant les lignes suivantes du fichier /etc/bash.bashrc :

if ! shopt -oq posix; then
    if \[ -f /usr/share/bash-completion/bash\_completion \]; then
        . /usr/share/bash-completion/bash\_completion
    elif \[ -f /etc/bash\_completion \]; then
        . /etc/bash\_completion
    fi
fi

Cela permettra, par exemple, de compléter les options d’un logiciel, le nom d’un paquet à installer, etc. Sans cela, vous n’aurez que la complétion du logiciel que vous voulez utiliser et des chemins de votre système de fichiers.

7.2 tree

tree affichera l’ensemble d’une arborescence… sous forme arborescente. Ce qui permet de parcourir un dossier très vite.

% tree foo
foo
└── bar
    └── baz.txt

1 directory, 1 file

8 Sécurité

8.1 mkpasswd.pl

Fourni par le paquet libstring-mkpasswd-perl dans Debian, mkpassword.pl permet de générer des mots de passe aléatoires, éventuellement en forçant quelques paramètres.

% mkpasswd.pl -l 20 -s 4
kta*wvN:g7bxM/se8a-b
  • -l 20 : 20 caractères
  • -s 4 : avec 4 caractères spéciaux (ponctuation, pourcent, etc)

9 Divers

9.1 watch

watch permet de lancer une commande à intervalle régulier. Après une modification DNS, watch dig chatons.org pourra par exemple vous permettre de surveiller la prise en compte de cette modification sur votre résolveur.

9.2 truncate

truncate permet de réduire ou étendre la taille d’un fichier à la taille indiquée.

9.3 split

split permet de découper un fichier en plusieurs parties.

9.4 wall

wall permet d’envoyer un message à tous les utilisateurs connectés à la machine.


https://asrall.fr