#MercrediFiction

Luc Didry
cc-0

Epub

lundi 21 janvier 2019 19:07:43

— En retard, comme toujours !
— Rigole pas… j'ai rien pu faire pendant 5 jours.
— T'étais malade ? La grippe ?
— Non. J'étais sur le canapé, tranquille, et mon chat et venu s'installer sur mes cuisses.
— Et ?
— Bah j'ai pas osé le réveiller pour le dégager, il dormait si bien…

Source

mercredi 9 janvier 2019 22:36:56

Son site était à l'abandon depuis des mois, aucune activité ne pointait le nez sur ses dépôts git, ses comptes sur les réseaux sociaux restaient tristement muets, les mails qu'on lui envoyait restaient lettres mortes…
Ses ami·e·s craignaient le pire mais ne savaient comment le contacter AFK, c'est pourquoi tout le monde l'assaillit de questions lorsque que ses comptes redevinrent actifs.
La raison de son silence était pourtant évidente : il avait rencontré quelqu'un.

Source

mercredi 2 janvier 2019 23:50:28

Le grand collisionneur de hadrons du CERN n’avait pas créé de trou noir engloutissant la planète, mais il avait bien détruit le monde. Enfin, il avait détruit UN monde.
L’impulsion électro-magnétique qu’il avait accidentellement généré avait détruit toute trace d'électronique sur terre.
Oh, bien sûr, il y avait eu beaucoup de morts, mais dans l’ensemble, le résultat était bénéfique : le réchauffement climatique avait été arrêté d’un coup et l’humanité avait redécouvert le monde.

Source

mercredi 26 décembre 2018 22:25:24

L'activité humaine du monde entier avait plongé. Plus personne n'allait travailler. Plus personne n'effectuait de tâches fatiguantes, même pour son plaisir. Selon la température extérieure, on lézardait au soleil ou on restait au chaud sous la couette.
Il s'agissait d'un virus foudroyant : la flemme du chat était devenue contagieuse.

Source

mercredi 19 décembre 2018 23:59:39

— Dépêchez-vous Kowalski ! Il ne reste que 20 secondes !
— Je suis dessus chef ! Bon. Normalement, il ne reste qu'un fil à couper. Merde !
— Quoi ? Vous allez nous faire la scène habituelle où vous hésitez entre fil rouge et fil bleu ?
— Non chef, ce salopard a mis deux fils de la même couleur. Il est vraiment vicieux !

Le terroriste daltonien n'avait encore jamais connu l'échec.

Source

jeudi 13 décembre 2018 08:00:37

— Tu as plus de deux semaines de retard !
— Normal.
— Pardon ?
— J’ai décidé de faire une étude sur les conséquences sociologiques des retards récurrents, mais je crois que je vais l’arrêter : ça fait trop de bordel. Deux semaines de retard, et paf, des manifestations qui partent en révoltes, les CRS qui n’en peuvent plus et répriment à tout va… Je ne voulais pas ça.

Source

mercredi 5 décembre 2018 17:54:49

— Elles sont belles mes fictions, elles sont belles ! Regardez-moi ça madame ! Une chute inattendue de toute beauté ! Des références de qualité ! Allez, aujourd'hui, je vous en fais deux pour le prix d'une.
— Dites-moi… celle-ci ne me semble pas très fraîche.
— Comment ça, pas fraîche ma fiction ? Ah, mais non, vous avez dû tomber sur une fiction temporelle, elle ont toujours l'air de venir du passé, mais ne vous inquiétez pas, ce n'est qu'un effet de l'artiste.

Source

vendredi 23 novembre 2018 12:13:29

— T’es encore en retard !
— Mais c’est pas ma faute ! Tu connais la théorie de la relativité ?
— Vaguement.
— Aux abords d'un trou noir, c’est à dire un objet extrêmement dense, le temps est ralenti par rapport au reste de l’univers, plus éloigné du champ gravitationnel du trou noir.
— Moui, et ? T’es allé près d’un trou noir ?
— Presque. J’ai acheté un kouign-amann. C’est si dense que j’ai mis plusieurs de tes jours à le manger alors que ça m'a à peine paru durer 5 minutes.

Source

mercredi 14 novembre 2018 22:24:12

— J'ai trouvé comment contrer le réchauffement climatique !
— Sans blague ?
— Il nous suffit de planter ces arbres un peu partout. Grâce à leur croissance extrêmement rapide, ils seront efficaces très vite.
— Ah, ils absorberont le dioxyde de carbone, ce genre de choses ?
— Oui… non. Ils se nourrissent du sang des humains qui passent à leur portée. Moins d'humains, moins de pollution. Simple. Basique.
— …
— En plus, tu ne trouves pas qu'ils sont magnifiques, ces jubokkos ?

Source

mercredi 7 novembre 2018 23:44:08

— J'ai trouvé un nouveau job !
— Ha cool, tu fais quoi ?
— Je fais l'inventaire de la dimension des objets perdus à jamais.
— Pardon ?
— Tous les trucs qu'on perd et qu'on retrouve jamais… bah en fait c'est parce qu'ils passent dans cette dimension.
— Et y a des trucs intéressants dedans ?
— Pas mal oui. J'ai vu passer le Graal, un paquet de bonnes idées, des vieux souvenirs, mais bon, franchement, le stock est surtout constitué de chaussettes. Orphelines, cela va sans dire.

Source

⇐ Page précédente

Page suivante ⇒