Dans la vallée

Lucile Peyre
© Tous droits réservés

Epub

vendredi 6 octobre 2017 05:40:24

S2 E23
Ils s'arment autant qu'ils le peuvent puis Floralys compte jusqu'à trois et ouvre la porte à la volée, assommant le randonneur zombie qui se trouvait juste derrière. Les coups de hache, de flambadou et de pelle pleuvent. Un sanglier tente d'attraper Marc par la jambe. La protection pour roller qu'il a enfilé par précaution avant de sortir lui sauve la vie. Et bientôt, il ne reste plus aucun zombie debout.
"On a réussi, crie-t-il. Floralys, on a réussi. Floralys ?"

Source

jeudi 5 octobre 2017 05:06:11

S2 E22
"On profite qu'ils soient un peu désorientés pour sortir et s'en débarrasser."
Marc hésite. Peut-être que s'il suit le plan de Floralys et qu'il l'aide à butter des zombies, elle arrêtera de le considérer comme un connard. Mais s'il se fait bouffer la jambe par un sanglier mort vivant, ça lui en fera une belle...
"T'es sûre ?
- C'est ça où rester coincés ici jusqu'à épuisement du stock de confiture de prunes.
- OK, on y va!"

Source

mercredi 4 octobre 2017 05:07:16

S2 E21
Marc doit s'y reprendre à plusieurs fois avant de parvenir à atteindre la tête de Youki. Enfin, le flambadou touche son but et traverse la boîte crânienne du bichon zombie. Floralys lâche sa prise et le chasseur en contrebas de retrouve avec un couvre chef bien dégueulasse.
Les morts vivants semblent désorientés.
Ils grognent un peu, pour la forme, mais paraissent avoir perdu de leur vigueur.
"Et maintenant, on fait quoi?" Demande Marc.

Source

mardi 3 octobre 2017 04:45:51

S2 E20
La scène est carrément dégueulasse. Même après plusieurs semaines d'apocalypse zombie et les habitudes qui finissent nécessairement par s'installer, Marc et Floralys ne peuvent retenir un cri tant la chose est écoeurante.
Et en même temps ça a un petit côté comique.
Youki, toujours suspendu à l'appât, auquel il mord de toutes ses forces, se vide de ses intestins, qui dégringolent sur un chasseur mort vivant juste en dessous.
"Vise la tête bon sang!" Supplie presque Floralys.

Source

lundi 2 octobre 2017 05:09:07

S2 E19
"Frappe le, putain, frappe le!"
Marc donne de grands coups de flambadou en direction de Youki, suspendu à deux mètres du sol, juste au dessus de ses petits copains morts vivants.
"Mais pas dans le ventre, bordel, c'est un zombie !"
Floralys est un peu vulgaire, c'est vrai. Mais lorsqu'on tient un bichon zombie au bout de sa canne à pêche et qu'on le voit se vider de ses entrailles, il est un peu difficile de surveiller son vocabulaire.

Source

dimanche 1 octobre 2017 07:48:32

S2 E18
"À droite. Non, plus haut. Descend un peu encore..."
Avec tous les zombies qui tentent de choper l'appât, Floralys a du mal à attraper Youki. Et Marc et ses conseils l'énervent plus qu'ils ne l'aident.
"Tais toi et va plutôt chercher le flambadou, je vais avoir besoin de toi quand il mordra.
Marc s'exécute. Il est à peine revenu, le flambadou dans la main tel Arthur saisissant Excalibur, que Floralys laisse échapper un cri de victoire.
"Je l'ai !"

Source

samedi 30 septembre 2017 06:53:02

S2 E17
L'hameçon et la viande pourrie se retrouvent pile au dessus du groupe de zombies. L'odeur semble carrément leur plaire. Ils s'agitent tous, tête et bras en l'air en poussant des petits grognements et en sautillant sur place pour essayer d'atteindre l'appât. On dirait un mariage en fin de soirée quand le DJ se décide à passer les Lacs du Connemara.
"Fait chier !" Pense Marc qui a maintenant la chanson dans la tête.

Source

vendredi 29 septembre 2017 05:35:25

S2 E16
"T'étais pas végétarienne?" Demande Marc tandis que Floralys accroche un gros morceau de bidoche pourrie à l'hameçon. Elle le regarde avec sévérité, se rappelle qu'elle a décidé de ne pas le tuer et soupire.
"Moi oui. Pas Jérôme."
Marc regrette aussitôt sa question. On ne touche pas à l'ex fiancé zombifié.
"Et tu crois que ça va marcher ?" Demande-t-il pour détourner la conversation.
"On va essayer" Dit-elle en balançant son appât par la fenêtre.

Source

jeudi 28 septembre 2017 05:23:56

S2 E15
"Wooooh! Ça pue!" S'écrie Marc tandis que Floralys ouvre la porte du congélateur.
Effectivement l'intérieur du congel dégage une odeur de vieille charogne qui file carrément la migraine. Après deux semaines sans électricité, les steaks surgelés et le gigot d'agneau ont un peu de mal à se tenir.
"Et tu comptes faire quoi avec ça ?" Demande Marc tout en se couvrant le nez avec sa manche.
"On va pêcher du bichon zombie !"

Source

mercredi 27 septembre 2017 04:53:13

S2 E14
Floralys referme la fenêtre et emprunte l'escalier d'un pas décidé, suivi par Marc qui n'a rien de mieux à faire. Elle descend jusqu'à la cave et fouille dans le fatras poussiéreux d'outils, de bouteilles d'eau de vie et de pots de confiture de prunes.
"Qu'est ce que tu cherches ?
- Ça !" Crie-t-elle fièrement en saisissant une vieille cane à pêche.
"Hein? Qu'est ce que tu comptes en faire ?
- Tu vas voir." Murmure-t-elle en s'approchant du congélateur.

Source

mardi 26 septembre 2017 04:50:51

S2 E13
Dehors, Youki le bichon zombie règne toujours sur sa petite cours putréfiée.
"C'est bizarre quand-même, fait remarquer Marc. Je me demande bien ce qu'ils lui trouvent..."
Floralys hausse les épaules. Elle a arrêté de trouver les choses bizarres après avoir fracassé le crâne de sa tante, son voisin et du troupeau de chèvres. Youki attire à lui les morts vivants de la vallée. Sans doute sa façon d'aboyer. Peu importe. Il faut trouver un moyen de se débarrasser de lui.

Source

lundi 25 septembre 2017 05:35:57

S2 E12
"Je le bute pas parce ce que j'ai plus de billes d'argile pour mon lance pierre. J'ai liquidé tout le stock avec les randonneurs et..."
Elle pourrait dire "mon ex futur mari et les invités du mariage qui ont échappé à l'incendie de l'église dans laquelle je les avais enfermés". Mais elle préfère ne pas finir sa phrase. Et Marc la comprend.
"Tu ne pourrais pas... bricoler un truc?
- Tu m'as prise pour Mac Gyver ou quoi? Je suis maraîchère moi, pas spécialiste en armement !"

Source

dimanche 24 septembre 2017 06:50:02

S2 E11
"Pourquoi est-ce que... ?"
Marc cherche ses mots. C'est difficile. Floralys semble, étrangement, soulagée.
"Pourquoi on dirait que nos nouveaux amis entourent Youki comme si c'était un petit messie décomposé ?"
C'est ça. Les chasseurs, les sangliers et les chiens de chasse forment un cercle autour de Youki qui continue son petit discours, mi aboyant mi geignant. Il semble ravi de l'attention qui lui est portée.
"Pourquoi tu le butes pas?" Demande Marc à Floralys.

Source

samedi 23 septembre 2017 07:43:19

S2 E10
Marc regarde au dehors à travers la fenêtre entrouverte. Puis il se tourne vers Floralys. Elle fait la gueule. Clairement. Parce qu'elle a découvert que le seul type encore vivant de la vallée et sans doute de la région, est un connard qui avait pour projet d'enterrer des déchets toxiques à côté de son village. Peut-être aussi à cause des chasseurs et des sangliers zombies qui sont venus s'ajouter à la troupe de leurs assaillants.
"Woaaaarfgh!" fait Youki en contrebas.

Source

vendredi 22 septembre 2017 05:13:25

S2 E9
Marc dépose un peu de confiture sur une biscotte, sans beurre. Le goût acidulé n'est pas aussi désagréable que ce à quoi il s'attendait. C'est ça ou rien de toutes façons. On ne tient pas longtemps en période d'apocalypse si on commence à faire le difficile.
Son petit déj terminé, il rejoint Floralys à l'étage.
"Je suis vraiment désolé tu sais...
- Ta gueule."
Il l'a sans doute mérité. Alors il se tait et s'approche de la fenêtre à laquelle la jeune femme est postée.
"Oh."

Source

jeudi 21 septembre 2017 05:16:26

S2 E8
Tandis qu'il bégaye des excuses un peu minables, Floralys le regarde avec dégout. La seule chose qui l'empêche de le foutre dehors et de regarder Youki lui bouffer le cerveau, c'est la perspective de se retrouver toute seule. Encore.
Alors elle lâche sa hache et lance à Marc un pot de confiture de prunes.
"Pour ton petit déjeuner. Quand tu auras fini, il faudra qu'on parle. Je t'attends à l'étage."
"Je digère pas la confiture de prunes" pense-t-il. Mais il ne dit rien.

Source

mercredi 20 septembre 2017 05:24:38

S2 E7
Quand il était enfin arrivé dans la vallée, loin du chaos sanglant et violent qu'était devenue la ville, Marc avait rencontré Floralys. Qu'est ce qu'il pouvait lui dire?
"Salut, j'ai essayé de faire de ton petit paradis une zone de stockage de déchets toxiques, mais maintenant que l'apocalypse zombie a eu lieu, je viens mettre mes miches à l'abri ici. Ça te dérange pas ?"
Au lieu de ça, il avait juste dit: "Salut, moi c'est Marc."
C'était plus sobre.

Source

mardi 19 septembre 2017 04:39:02

S2 E6
Quand il avait compris que la situation en ville était désespérée, assez vite à vrai dire, peu de temps après avoir buté sa secrétaire à coup d'agrapheuse, il avait rentré les coordonnées de la vallée dans son gps et mit les voiles. Après tout c'était un peu chez lui. Il avait racheté les terrains en contrebas du village. Sauf qu'au lieu d'y stocker des déchets, il courrait s'y mettre à l'abri des zombies. Les gens là bas? Ils n'étaient pas obligés de savoir qui il était non?

Source

lundi 18 septembre 2017 05:19:23

S2 E5
Il y a six mois, quand il avait présenté le projet à ses investisseurs, Marc n'y avait vu qu'un moyen de se faire du fric. La vallée n'était que du papier. Tout ça, c'était abstrait. Des titres de propriété, des contrats. Floralys et les villageois, c'étaient des emmerdeurs qui retardaient les travaux avec leurs recours et leurs pétitions à la con. Ensuite il y avait eu les zombies, il avait fui la ville vers le seul coin tranquille qu'il connaissait et tout avait changé.

Source

dimanche 17 septembre 2017 07:44:10

S2 E4
Marc avale sa salive et recule prudemment de quelques pas, les yeux rivés sur la hache que tient fermement Floralys. Elle a l'air furax.
"C'est pas ce que tu crois."
C'est plutôt pitoyable comme tentative de justification. Il en a conscience. C'est précisément ce qu'elle croit en fait. Alors il change de technique.
"OK. J'ai été un connard. Je suis vraiment désolé. C'était mon boulot. Je te connaissais pas encore.
- Oh. Ça excuse tout alors." Répond Floralys, sarcastique.

Source

Page suivante ⇒